Les travaux de copropriété (en visio) : enjeux et risques

Intervenant(s) : Agnès LEBATTEUX, avocat associé, Responsable du département Copropriété et Ensembles Immobiliers Complexes du cabinet ZURFLUH LEBATTEUX et SIZAIRE (DALLOZ)
Date : le lundi 15 mars 2021 de 09h30 à 13h00

1/ Question préliminaire : à qui appartient le droit de construire/ de réaliser les travaux ?

  • Rappel : définition des parties communes et privatives
  • Définition au regard de l’article 3 de la loi du 10 juillet 1965, modification par la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 dite ELAN
  • Le droit de construire, d’affouiller, de surélever : droit accessoire au parties communes, cession de ce droit par le Syndicat, intégration du droit dans la partie privative du lot (nouvelles conditions issues de la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 dite ELAN)
  • Création de superficie sans utilisation du droit de construire : problématique de la mezzanine
  • Sort des conventions de l’article 37 après la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 dite ELAN

2/ Les travaux réalisés par un copropriétaire

  • Travaux sur parties privatives : précautions à prendre (conformité à la destination de l’immeuble, conformité aux règles d’urbanisme et aux dispositions relatives au logement décent), conséquences éventuelles (modification des charges), devoir de conseil du notaire
  • Travaux sur parties communes : demande d’autorisation de travaux, possibilité de solliciter une assemblée extraordinaire, documents à joindre, situation du preneur à bail
  • L’autorisation judiciaire de travaux
  • Sort des travaux réalisés après réception : notion « d’éléments incorporés aux parties communes », modification éventuelle du règlement de copropriété
  • Vérification à réaliser par le notaire lors de la vente : prescription des travaux irréguliers, modalités de régularisation
  • Responsabilité en cas de désordres consécutifs aux travaux

3/ Les travaux réalisés par le syndicat des copropriétaires

  • Les documents à joindre à la convocation à l’assemblée générale
  • Les différentes majorités en fonction des types de travaux
  • Le financement des travaux
  • Travaux urgents
  • Intervention du syndicat impactant les parties privatives du lot du copropriétaire : article 9 de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965, travaux embarqués, clause d’harmonie

4/ Travaux particuliers

  • Les travaux de surélévation
  • Démolition/ reconstruction

5/ Aspects administratifs et assurantiels

  • Articulation des autorisations administratives nécessaires (Permis de
  • construire) et de l’autorisation de l’assemblée générale
  • Principales garanties des constructeurs et obligation d’assurance

 

 

Pré-inscription     jusqu'au 16/03/2021

Si vous possédez déjà un compte, connectez-vous :
Sinon, remplissez le formulaire suivant :
* champs obligatoires

400, 00 € HT (480,00 TTC)     voir les modalités de règlement

1/ Question préliminaire : à qui appartient le droit de construire/ de réaliser les travaux ?

  • Rappel : définition des parties communes et privatives
  • Définition au regard de l’article 3 de la loi du 10 juillet 1965, modification par la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 dite ELAN
  • Le droit de construire, d’affouiller, de surélever : droit accessoire au parties communes, cession de ce droit par le Syndicat, intégration du droit dans la partie privative du lot (nouvelles conditions issues de la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 dite ELAN)
  • Création de superficie sans utilisation du droit de construire : problématique de la mezzanine
  • Sort des conventions de l’article 37 après la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 dite ELAN

2/ Les travaux réalisés par un copropriétaires

  • Travaux sur parties privatives : précautions à prendre (conformité à la destination de l’immeuble, conformité aux règles d’urbanisme et aux dispositions relatives au logement décent), conséquences éventuelles (modification des charges), devoir de conseil du notaire
  • Travaux sur parties communes : demande d’autorisation de travaux, possibilité de solliciter une assemblée extraordinaire, documents à joindre, situation du preneur à bail
  • L’autorisation judiciaire de travaux
  • Sort des travaux réalisés après réception : notion « d’éléments incorporés aux parties communes », modification éventuelle du règlement de copropriété
  • Vérification à réaliser par le notaire lors de la vente : prescription des travaux irréguliers, modalités de régularisation
  • Responsabilité en cas de désordres consécutifs aux travaux

3/ Les travaux réalisés par le syndicat des copropriétaires

  • Les documents à joindre à la convocation à l’assemblée générale
  • Les différentes majorités en fonction des types de travaux
  • Le financement des travaux
  • Travaux urgents
  • Intervention du syndicat impactant les parties privatives du lot du copropriétaire : article 9 de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965, travaux embarqués, clause d’harmonie

4/ Travaux particuliers

  • Les travaux de surélévation
  • Démolition/ reconstruction

5/ Aspects administratifs et assurantiels

  • Articulation des autorisations administratives nécessaires (Permis de
  • construire) et de l’autorisation de l’assemblée générale
  • Principales garanties des constructeurs et obligation d’assurance
Lieu de la manifestation : Visio-conférence
Chargement de la Carte ....

Paris Notaires Services, en qualité de responsable de traitement, traite des données à caractère personnel vous concernant pour :

  • l’organisation, la gestion administrative et le suivi de votre inscription et participation aux modules du programme régional de formation continue (organisation des sessions de formations, gestion, traitement et suivi des inscriptions, réalisation des formalités administratives en vue de la facturation / subvention de la formation le cas échéant, envoi des convocations, suivi des émargements, délivrance d'attestations de formation, gestion et suivi des évaluations et des questionnaires de satisfaction, réalisation de statistiques dans le cadre des bilans de satisfaction, réponses aux demandes de renseignement ou questions à aborder en formation ou suite aux formations,…).
  • la réalisation, la gestion et le suivi des opérations de comptabilité générale, en ce incluant les opérations comptables liées aux stagiaires.
  • la gestion et le suivi de la relation avec les clients, les prospects, et plus généralement les contacts (internautes, stagiaires, participants aux formations, interlocuteurs chez les clients / prospects,...), en ce incluant notamment la réponse aux demandes d'information et la réalisation d’opérations commerciales, de communication et de marketing, par tout moyen et en particulier par email (notamment ciblage, prospection / sollicitation commerciale et personnalisation des offres, diffusion des catalogues de formation, ...).

Ce traitement est fondé en fonction des finalités poursuivies sur (i) l’exécution d’un contrat (la convention de formation) signée entre l’employeur et PNS visant à permettre aux stagiaires de bénéficier de formations au titre du programme régional de formation continue, (ii) les intérêts légitimes de PNS (gestion et suivi de ses relations, notamment commerciales, avec les stagiaires, mais également avec ses prospects et plus généralement contacts,...), ou encore sur (iii) le respect d’obligations légales et réglementaires qui s’imposent à PNS. Ces données sont destinées aux membres du personnel de PNS habilités à en avoir connaissance, notamment au sein de la direction de la formation, de la direction financière ou de la direction des technologies numériques, et aux partenaires et prestataires de cette dernière pouvant être amenés à intervenir dans le cadre de la réalisation des finalités susvisées (ex : formateurs, organismes de financement de la formation professionnelle, organismes habilités à procéder à des contrôles notamment des contrôles qualité, etc.).

Les données vous concernant sont conservées 5 ans puis elles sont supprimées.

Le renseignement des informations marquées d’un astérisque est obligatoire pour la prise en compte de l’inscription et la gestion administrative qui en découle. A défaut, les finalités précitées ne pourraient pas être atteintes. Les autres champs, non obligatoires, ont pour seul objectif de préciser vos réponses.

Conformément aux dispositions applicables en matière de protection des données à caractère personnel, vous bénéficiez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification, d’effacement et de portabilité de vos données, ainsi que du droit d’obtenir la limitation de leur traitement et d’un droit d’opposition (au traitement de vos données, ainsi qu’à la prospection notamment commerciale). Vous disposez également du droit de définir des directives relatives au sort de vos données à caractère personnel et à la manière dont vous souhaitez que vos droits soient exercés après votre décès. Ces droits peuvent être exercés par email à l’adresse suivante : donneespersonnelles@paris.notaires.fr ou par courrier postal à l’adresse suivante : Paris Notaires Services, Service de la formation continue, 12 avenue Victoria, 75001 PARIS.

Pour tout renseignement complémentaire relatif à la protection des données à caractère personnel, les personnes concernées sont invitées à contacter le délégué à la protection qui a été désigné par PNS à l’adresse suivante : donneespersonnelles@paris.notaires.fr

Vous disposez en tout état de cause de la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (« Cnil ») si vous estimez que le traitement de vos données n’est pas effectué conformément aux dispositions légales et réglementaires applicables.