Programme de la formation continue de Paris Notaires Services




Date : 29 et 30 octobre puis 3 décembre 2019
Intervenants : HEC
Droits d'inscription :
  • 1600 euros HT pour un premier module (3 jours)
  • 1100 euros HT pour un deuxième module suivi (3 jours)
  • 600 euros HT pour un troisième module suivi (3 jours)
Date limite d'inscription : le mardi 29 octobre 2019
Objectifs :
  • Connaître les points-clefs d'une réflexion sur une bonne gouvernance de l'office
  • Mettre en lace des solutions pérennes
  • Identifier les comportements et les techniques les plus efficaces dans la conduite de la gouvernance
Programme :  Etape 1 - 2 jours de réflexion et de travail Les thèmes abordés : J 1 : S'approprier les meilleures clients et partenaires
  • Définition et conception d'une gouvernance
  • Les différents types de gouvernance
  • Elaborer un projet et définir un alignement stratégique
J 2 : Définir une politique de relation clients et partenaires
  • La stratégie
  • L'animation de l'entreprise
  • Le type de management
  • Les processus de décision
  • Le management des risques
  • La mesure et le pilotage de la performance, reporting et audit
 Etape 2 - 1 jour (Coaching individuel en groupe) Définir la politique d'association, la participation au capital
  • Le choix des dirigeants : critères et processus de sélection, les parcours, la politique de rémunération, support de l'animation des rôles
  • Les relations entre associés : construire et maintenir la cohésion, gérer les conflits
  • L'organisation des fonctions
  • L'organisation d'un parcours sur la gouvernance pour les collaborateurs
En amont de la journée de coaching les participants remplissent une "Fiche de préparation de séance".  

Inscription

Détails | Inscription
Date : le lundi 30 septembre 2019 de 09h30 à 13h00 (3.5 heures)
Intervenants : Stéphane DAVID, Notaire, Maître de conférences à l'Université Paris-Est, expert judiciaire près la Cour d'appel de Paris (DALLOZ)
Droits d'inscription : 350 € (420 TTC)
Date limite d'inscription : le lundi 30 septembre 2019
  • Un an d’application du divorce par consentement mutuel : quel bilan pratique ?
- Les aspects civils : formalisme, contrôle, délais, coopération avocats-notaires, etc. - Les aspects fiscaux : droit de partage et vente immobilière, partage mobilier et droit de partage, droits d’enregistrement
  • Le « nouvel » article 267 du Code civil : quelle articulation entre divorce et liquidation ?
- La procédure unifiée divorce/liquidation - L’incidence des nouveaux textes sur l’appel - La procédure de partage post-divorce
  • Fiscalité de la prestation compensatoire et du droit de partage : ce qu’il faut savoir
- La fiscalité de la prestation compensatoire : paiement avec des biens communs, indivis, propres, quelles règles ? - Le droit de partage : régime et exemptions  
  • Revue de jurisprudence
- Les mesures provisoires - Le prononcé du divorce - La prestation compensatoire - La procédure

Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 10 octobre 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : Christophe DENIZOT, avocat (ELEGIA)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 10 octobre 2019
OBJECTIFS :
  • Intégrer toutes les modifications apportées par les lois Pinel et Macron
  • Comprendre et adapter les clauses d’un bail
  •  Prévenir le risque de contentieux en matière de bail commercial
PROGRAMME : Introduction
  • Les règles d’ordre public
  • Ordre public de protection et ordre public de direction
I - LES INVESTIGATIONS NECESSAIRES AVANT LA CONCLUSION DU BAIL COMMERCIAL - Vérifier que le preneur peut exercer son activité dans le local objet du projet de bail :
  • Obligation de délivrance
  • Règles d’urbanisme-
  • Analyser le règlement de copropriété
  • Vérifier l’usage administratif des locaux (article L. 631-7 du Code de la construction et de l’urbanisme)
  • Déterminer si le contrat est soumis aux normes ICPE
II - REDACTION D’UN PREAMBULE
  • Pourquoi rédiger un préambule ? L’importance de rappeler le contexte.
  • Exercices de rédaction pour un bail commercial et un acte de renouvellement
III - COMPRENDRE ET ADAPTER LES CLAUSES ESSENTIELLES DU BAIL COMMERCIAL
  • Désignation des locaux
  • Destination
  • Durée du bail
  • Loyer
  • Charges, impôts et assurance
  • Clause de garantie
  • Réparations et entretien des locaux
  • Travaux du preneur et du bailleur
  • Cession et sous-location.
  • Clause d’accession.
  • Restitution des locaux.
  • Clause résolutoire et clause pénal
IV- LES CLAUSES PARTICULIERES DU CONTRAT DE SOUS-LOCATION
  • L’importance du préambule
  • Analyse des clauses particulières du contrat de sous-location
V - LE BAIL COMMERCIAL SOUS CONDITION SUSPENSIVE
  • Pourquoi signer un tel contrat ?
  • Rédiger les conditions suspensives
VI - NEGOCIER LES CLAUSES DU BAIL
  • Comment déterminer le rapport de force : Contexte économique, importance des parties...
  • Alternative à proposer pour aboutir à un équilibre (loyer, durée, travaux...)
VII - LES ANNEXES AU CONTRAT DE BAIL
  • Etat des risques et pollution
  • DTA
  • Plomb, termites et autres
  • DPE
  • Annexe environnementale
  • Autres annexes
 
 
 
 
 
 


Inscription

Détails | Inscription
Date : le mardi 17 septembre 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : Richard CHALIER (FIDROIT)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le mardi 17 septembre 2019
INTRODUCTION : LES CONSÉQUENCES IMMEDIATES DE LA CESSION D'ENTREPRISE 0 La problématique de l'ISE avant cession : le chef d'entreprise était-il taxable avant la cession ?
  • Rappel des principes généraux
  • Les actifs démembrés et l'ISF
  • Plafonnement par les revenus
0 Le remploi des capitaux qui résulte de la cession :
  • L'élément fondamental : les revenus nets nécessaires ; l'élément accessoire la transmission à terme
  • L'exemple de la location meublée professionnelle
> LMP ou LMNP ? En direct ou en société ? > Le PEA sortie en rente
  • Le remploi en assurance-vie
> Les limites d'investissement > Les avantages principaux (fiscalité du rachat et fiscalité transmissive) > Souscriptions démembrées et clauses démembrées > Stratégie à mettre en oeuvre en fonction du régime matrimonial > Alternatives assurance-vie, contrats de capitalisation et portefeuilles titres > Les clauses bénéficiaires à titre onéreux > Le règlement des créances de restitution au sortir des clauses démembrées > Assurance, contrat de capitalisation et ISF
 
  • L'utilisation des contrats de capitalisation
> Les contrats de capitalisation dans les sociétés . Sociétés à l'IS, sociétés non soumises à l'IS . Aspects comptables, fiscaux et juridiques
  • L'immobilier en parts (SCPI) dans les sociétés à l'IS
> Aspects comptables, fiscaux et juridiques> CCA et société IS > Création d'un SC patrimoniale à Ils pour apporter des disponibilités ou des flux de revenus > CCA et société IS

Inscription

Détails | Inscription
Date : le vendredi 20 septembre 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : Valérie DEPADT et Arnaud CERMOLACCE (INAFON)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le vendredi 20 septembre 2019
I- Le mandat de protection future A. La présentation générale du mandat
  • Esprit du mandat de protection future
  • Notion du mandat de protection future
B. Les règles du mandat
  • Rédaction du mandat
  • Rôle du notaire lors de l’exécution
C. Les mesures anticipatives pouvant être inclues dans le mandat
  • Directives anticipées
  • Désignation d’une personne de confiance
II- Les mandats entre époux   A. Le régime primaire
  • Article 217 : autorisation / mandat
  • Article 218 : mandat dans l’exercice des pouvoirs attribués par le régime
  • Article 219 : mandat judiciaire général / spécifique
  • Article 220-1 : mesures urgente
  • Articles 222 : mandat apparent / présomption
B. Les régimes matrimoniaux
  • Les régimes communautaires
  • Les régimes séparatistes
III- Le mandat à effet posthume  A. Philosophie du mandat
  • Protection des héritiers
  • Protection du mandant / de cujus
  • Rôle du notaire
B. Rédaction et contenu du mandat
  • Conditions de fond
  • conditions de forme
C. Effets
  • Déclenchement du mandat
  • Exécution du mandat
  • Fin du mandat


Inscription

Détails | Inscription
Date : le lundi 23 septembre 2019 de 09h30 à 18h00 (7 heures)
Intervenants : François FRULEUX, chargé d'enseignement à l'Université de Clermont-Ferrand et à l'Université de Lille 2 (INAFON)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le lundi 23 septembre 2019
Objectifs :
  • Identifier les difficultés civiles et fiscales
  • Cerner les interférences entre la liquidation civile et fiscale, mesurer leurs impacts et résoudre leurs distorsions
  • Acquérir les réflexes pour analyser le règlement successoral dans son ensemble
Programme :
  1. Les domaines et effets  respectifs des présomptions prévues par les articles 918 du C. civ. et 751 du C.G.I
  2. Liquidation du rapport civil, rappel fiscal et la réduction des libéralités
  3. Les droits successoraux du conjoint survivant, les libéralités entre époux
  4. La liquidation du régime matrimonial du défunt, le retranchement des avantages matrimoniaux
  5. Le traitement civil et fiscal des droits pris en charge par le donateur et des legs nets de frais et droits
  6. Le traitement civil et fiscal des dons manuels lors du règlement de la succession
  7. Le cantonnement, la RAAR
  8. Les difficultés liquidatives suscitées par l’assurance-vie
Analyse comparative des difficultés civiles et fiscales Présentation critique et croisée des moyens permettant de les résoudre
     

Inscription

Détails | Inscription
Date : le lundi 14 octobre 2019 de 09h00 à 12h30 (3.5 heures)
Intervenants : Arnaud CERMOLACCE, avocat, Professeur à l'Université de Lorraine, Directeur de la chronique Ingénierie patrimoniale au JCP Notarial (INAFON)
Droits d'inscription : 350 € (420 TTC)
Date limite d'inscription : le lundi 14 octobre 2019
Public concerné : Notaires et collaborareurs Objectifs :
  • Appréhender au plan civil et fiscal toutes les conséquences liquidatives inhérentes à l’assurance-vie
  • Relier la liquidation civile et fiscale de la succession
  • Conseiller au mieux les clients quant aux contrats d’assurance-vie
CONTENU : I. Liquidations matrimoniales :
  1. Les contrats dénoués et les contrats non dénoués
  2. Le changement de bénéficiaire
  3. L’assurance vie selon le régime matrimonial : communautés, séparation de biens, participation aux acquêts
  4. Droit à récompense et primes financées avec des fonds communs ou propres
  5. Qualification matrimoniale du capital reçu par le bénéficiaire
II. Liquidations successorales :
  1. L’acceptation du bénéficiaire (ante et post mortem)
  2. Art. L 132-12 C. assur. : Hors de la succession / Réintégration dans la succession
  3. Art. L 132-13 C. assur. : Les primes manifestement exagérées
  4. La requalification du contrat d’assurance-vie en donation indirecte ou déguisée
  5. Le nantissement du contrat d’assurance-vie
III. Liquidations fiscales :
  1. Fiscalité applicable / Abattement fiscal
  2. Fiscalité en cas de démembrement
  3. Réintégration volontaire de l’assurance-vie de la succession
  4. Fiscalité en cas de primes manifestement exagérées
  5. Fiscalité en cas de requalification
 
     

Inscription

Détails | Inscription
Date : le lundi 18 novembre 2019 de 09h00 à 13h15 (4.15 heures)
Intervenants : Jérôme CASEY, Avocat au Barreau de Paris, Maître de conférences à l'Université de Bordeaux (DALLOZ)
Droits d'inscription : 350 € (420 TTC)
Date limite d'inscription : le lundi 18 novembre 2019
INTRODUCTION La transmission du patrimoine au sein d'une famille recomposée n'est pas chose aisée. Conjoint survivant, enfants nés d'unions précédentes, partenaire pacsé : il est nécessaire de connaître et de mesurer les avantages et inconvénients de chaque type de transmission mais également d'apprécier les conséquences fiscales de ces techniques, afin d'assurer l'équilibre de la transmission. OBJECTIFS
  • Mesurer l’intérêt des différents modes de transmission
  • Apprécier les conséquences fiscales de chaque technique proposée
  • Proposer la solution la plus adaptée en fonction de la structure du patrimoine et de la situation familiale du client
PROGRAMME I/ La protection assurée par la loi - Les règles protectrices du concubin survivant - Les règles protectrices du partenaire pacsé - Les règles protectrices du conjoin II/ Organisation de la transmission - La prise en compte du passé - La transmission au conjoint - Transmission au partenaire ou au concubin
 
   
 
 
 
 


Inscription

Détails | Inscription
Date : le vendredi 8 novembre 2019 de 09h00 à 12h30 (3.5 heures)
Intervenants : Jean-Philippe BARRANDON, avocat au barreau de Paris
Droits d'inscription : 350 € (420 TTC)
Date limite d'inscription : le vendredi 8 novembre 2019

 INTRODUCTION

De plus en plus souvent, le marché de l'immobilier s'inscrit dans un contexte international, l'une des parties au moins étant un résident étranger et/ou le bien étant situé hors de France. Dès lors, il importe de maîtriser les impacts en fiscalité internationale de ces opérations immobilières OBJECTIFS
  1. Synthétiser les règles fiscales applicables aux opérations immobilières internationales
  2. Maîtriser les impacts fiscaux pour l'ensemble des parties à l'opération
  3. Mettre en oeuvre une stratégie fiscale efficace lors de montages immobiliers internationaux
PROGRAMME Les situations envisagées et leur fiscalité
  • Investissement par un résident fiscal étranger dans un bien immobilier en France
  • Investissement par un résident fiscal français dans un bien immobilier à l'étranger
  • Succession immobilière internationale, illustrations, retours d'expériences et témoignages
Fiscalité internationale des revenus locatifs d'un immeuble étranger
  • Dispositions des conventions fiscales internationales applicables aux revenus locatifs générés par un investissement immobilier
  • Détermination du lieu et du mode d'imposition des loyers
  • Les déclarations fiscales à fournir
  • Cas pratiques : calcul de l'imposition sur des revenus locatifs de source française encaissés par un non-résident et sur des revenus locatifs de source étrangère encaissés par un résident français et déclarations fiscales
Fiscalité internationale et vente d'un bien immobilier en France ou hors de France
  • Dispositions des conventions fiscales internationales applicables
  • Rappels sur le régime général des plus-values immobilières, la TVA el les DMTO lors d'opérations immobilières internationales
  • Vente d'un bien immobilier en France par un résident étranger
  • Vente d'un bien immobilier à l'étranger par un résident français
  • Ventes immobilières au travers de sociétés françaises ou étrangères
  • Cas pratique : calcul de l'imposition sur des plus-values immobilières lors d'opérations internationales
Fiscalité internationale et propriété d'un immeuble en France ou hors de France
  • ISF
  • Fiscalité des successions et donations immobilières internationales
  • Taxe foncière et d'habitation
  • Autres impôts, taxes et prélèvements fiscaux
  • Illustrations en matière de déclaration ISF
Le contrôle fiscal des opérations immobilières internationales
    • La collaboration entre les administrations françaises et étrangères
    • Les formes du contrôle
    • Se défendre
   

Inscription

Détails | Inscription
Date : le mardi 2 juillet 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : INAFON
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le mardi 2 juillet 2019
Programme : I - La pratique notariale des sûretés réelles A. Le choix d’une sûreté réelle efficace
  1. Les sûretés sur l’immeuble et/ou les droits réels immobiliers : le gage immobilier, reine des sûretés ?
  2. Les sûretés sur les actifs mobiliers corporels
B. La pratique des sûretés sur les droits incorporels
  1. Le patrimoine social de la société, objet de sûreté
  2. Les sûretés sur des droits incorporels (marque, brevets, appellation contrôlée...)
II - La pratique notariale des sûretés personnelles A. l’utilisation des fruits de l’immeuble à titre de garantie
  1. L’efficacité traditionnelle de la cession Dailly
  2. Le nantissement de créances notifié comme alternative à la cession Dailly
B. L’intervention du tiers à titre de garantie efficace
  1. Le choix entre la sûreté réelle pour autrui et le cautionnement hypothécaire
  2. La circulation des obligations utilisée à titre de sûreté : la pratique de la délégation imparfaite
 

Inscription

Détails | Inscription
Date : le vendredi 4 octobre 2019 de 09h00 à 11h30 (2.5 heures)
Intervenants : Brian O'Hagan (Coinhouse)
Droits d'inscription : 200 € (240 TTC)
Date limite d'inscription : le vendredi 4 octobre 2019
La blockchain menace-t-elle le notariat ? Derrière cette idée, la blockchain est une opportunité mais également un nouvel usage pour les clients. En effet, les notaires sont confrontés aujourd'hui à des problématiques de succession, de donation ou de vente où apparaissent des crypto-monnaies. La Loi PACTE encadre ces nouveaux usages mais quels en sont les impacts ? I - Introduction Bitcoin & Blockchain : quel intérêt et quel usage aujourd'hui ? (45 minutes)
  1. L'histoire de l'émergence de Bitcoin et Blockchain
  2. Les propriétés et le fonctionnement de Bitcoin et Blockchain
  3. Panorama des usages de Bitcoin et Blockchain
  4. Les différents cas d'usages pour les notaires de France
II - Focus : Lutte contre le blanchiment d’argent et financement du terrorisme (20 minutes)
  1.   Point sur la règlementation :
Niveau international : Recommandations du Gafi Niveau européen : Directive européenne Niveau français : Loi Pacte B.   Le dispositif LCB-FT chez Coinhouse (si jamais ca intéresse) III -  Les autres Risques (20 minutes) Lutte contre la Fraude : Etat des lieux, Dispositifs et Plan d’actions Sécurité des portefeuilles : Etat des lieux, Dispositifs RGPD : Règlementations applicables Questions juridiques, fiscales et comptables Un écosystème dérégulé international : Exchange, ICO, STO … IV - Décryptage sur les implications métiers (20 minutes) Fonctions conformités Fonctions juridiques Fonctions notariales V - Séance Questions & Réponses (45 minutes) 

Inscription

Détails | Inscription
Date : le mardi 8 octobre 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : Marc LELIEVRE (Elegia)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le mardi 8 octobre 2019
1/ L'ENTRETIEN ANNUEL INDIVIDUEL ET LE PLAN DE FORMATION POURQUOI ET COMMENT ? 1.2 À quoi sert un entretien annuel individuel ? 1.3 L'entretien annuel individuel sert à clarifier, améliorer et prévoir 1.4 Cet entretien annuel individuel n'a d'intérêt, que s'il est l'affaire des 2 personnes en présence. 1.5 L'entretien annuel individuel doit donc être préparé, séparément, par chacune des  deux personnes 2/ PRÉPARATION DE L'ENTRETIEN D'ÉVALUATION 3/ CONDUITE DE L'ENTRETIEN D'ÉVALUATION 4/ CONSIGNES GÉNÉRALES POUR LE RESPONSABLE 5/ COMMENT CONDUIRE UN ENTRETIEN ANNUEL INDIVIDUEL D'ÉVALUATION 5.1 L'accueil du collaborateur en entretien 5.2 L'auto diagnostic par le collaborateur 5.3 Étape : le point fixe par le responsable 5.4 Étape : La fixation d'objectifs 5.5 Étape : La formation du collaborateur 5.6 Étape : Le projet professionnel du collaborateur 5.7 Étape : La conclusion de l'entretien 6/ POUR LE COLLABORATEUR : 6.1 Comment préparer l’entretien annuel individuel ? 6.2 Faire le bilan de ce que l'on a fait 6.3 Penser à l'avenir 7/ LES OBJECTIFS 7.1 Qu'est-ce qu'un objectif ? 7.2 Pourquoi des objectifs ? 7.3 Caractéristiques des objectifs 7.4Les grandes catégories d'objectifs 8/ LES INDICATEURS DE PERFORMANCES Exemples d'indicateurs 9/ ENTRETIEN ANNUEL D'ÉVALUATION RÉUNION PRÉPARATOIRE 10/ DIX ERREURS POUR ÊTRE SÛR DE RATER VOTRE ENTRETIEN

Inscription

Détails | Inscription
Date : le lundi 24 juin 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : M. William ALTIDE, Consultant CRIDON Nord-Est - Maître de conférences associé à l’Université de Lille II (INAFON)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le lundi 24 juin 2019
OBJECTIFS :
    • Identifier les sources des droits de préemption du locataire ;
    • Savoir hiérarchiser ces droits ;
    • Opérer la purge efficace de ces droits ;
    • Connaître les sanctions du défaut de purge ;
    • Gérer les difficultés et/ou le contentieux liés à la purge ;
    • Découvrir ce qui a changé depuis les lois « ALUR » et « PINEL ».
 

PROGRAMME : I - Le droit de préemption du locataire à usage d’habitation
  1. Le fait générateur du droit de préemption
  • Les sources potentielles du droit de préemption (article 15 de la loi du 6 juillet 1989, articles 10 et 10-1 de la loi du 31 décembre 1975).
  • La nécessité de déterminer le régime juridique applicable au contrat de location
  • L’importance du projet du bailleur : vendre libre ou non ?
  • Les conflits entre droits de préemption.
2. La mise en œuvre du droit de préemption.
  • La vente libre d’occupation
  • La vente des locaux occupés
  • Les principales modifications issues de la loi « ALUR »
II - Le droit de préemption du locataire à usage commercial
  1. Le fait générateur du droit de préemption
  • La source unique du droit de préemption (article L.145-46-1 du Code de commerce).
  • Les nombreuses situations échappant à l’emprise du droit de préemption
2. La mise en œuvre du droit de préemption  

Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 27 juin 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : Maître François BRAUD (cabinet HUGLO-LEPAGE) (Elegia)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 27 juin 2019
Objectifs :
  • Connaître les impacts de la loi ELAN sur l’activité de vos clients
  • Intégrer les dernières évolutions législatives dans sa pratique afin de sécuriser les contrats
Programme : I - LOI ELAN : LES SECTEURS CONCERNES ET L’IMPACT SUR LE DROIT ACTUEL
  1. Les opérations d’aménagement
  • Projet Partenarial d’Aménagement et Grandes opérations d’urbanisme
  • Opération d’intérêt national
  • ZAC
  1. Diverses dispositions en matière d’urbanisme
  • Le contentieux des autorisations d’urbanisme
  • Interventions des ABF - Assouplissements de la portée des avis dans certaines hypothèses
  • La Loi Littoral - Elargissement des possibilités de construction
  • DPU
  • Permis de construire, certificat d’urbanisme
  • Favoriser la transformation de bureaux en logements
  1. Règles de construction
  • Logements accessibles et logements évolutifs
  • IGH et immeubles de moyenne hauteur
  • Obligation de réaliser dans certaines hypothèses une étude de sol
  • Rénovation énergétique, performance des bâtiments (tertiaires)
  • Emission de gaz à effet de serre et construction : la nouvelle règlementation environnementale
  • Les nouvelles obligations du maître d’ouvrage
  1. La performance énergétique des bâtiments
  • Compteur individuel de quantité de chaleur, régulation - Application également au refroidissement Répartiteur - Détermination de la quantité de chaleur
  • DPE
  5. Garantie décennale et existants 6. VEFA et GFA 7. Carnet numérique d’information logement 8. Lutte contre l’habitat indigne 9. Revitalisation des centres villes et des territoires, contrat de revitalisation commerciale et artisanale 10. Exploitation des commerces (CDAC) II - DISPOSITIONS POUR REPONDRE AUX BESOINS DE CHACUN EN MATIERE DE LOGEMENT
  • Création d’un bail mobilité
  • Création de résidence junior (résidence universitaire, résidence jeunes actifs)
  • L’habitat inclusif
  • Rapports locatifs - Modification des relations bailleur / locataire
  • Encadrement des loyers hors secteur social
  • Meublés de tourisme (définition, règlementation)
  • Logement intermédiaire
 

Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 26 septembre 2019 de 09h00 à 12h30 (3.5 heures)
Intervenants : VINCENT GUINOT, Avocat associé, Cabinet Lacourte Raquin Tatar
Droits d'inscription : 350 € (420 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 26 septembre 2019
INTRODUCTION L’édification d’une construction nouvelle, les travaux sur une construction existante et les divisions foncières sont, par principe, soumis à l’obtention d’autorisations d’urbanisme dont l’objet est de vérifier la conformité du projet aux règles d’utilisation des sols. Ces autorisations rendent exigibles différentes taxes/participations et peuvent susciter des contentieux. OBJECTIF
  • Maîtriser le régime des taxes et participations d’urbanisme
  • Gérer les risques contentieux liés aux autorisations d’urbanisme
  • Maîtriser le régime juridique et les dernières évolutions législatives et réglementaires des autorisations d'urbanisme
PROGRAMME 1/ Le certificat d’urbanisme et l’expérimentation du certificat de projet
  • Le permis de démolir
  • Le permis de construire
  • Le lotissement
  • Les contributions liées au permis de construire
2/ Contentieux des autorisations d’urbanisme

Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 3 octobre 2019 de 09h00 à 13h15 (3.5 heures)
Intervenants : CUSTOM
Droits d'inscription : 350 € (420 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 3 octobre 2019
OBJECTIF Connaître le nouveau cadre réglementaire de la transaction immobilière PROGRAMME 1/ LES ANNONCES IMMOBILIERES (VENTE - LOCATION)Les nouvelles règles de publicité et leur diffusion
  • La mention des honoraires et leur présentation
  • L’arrêté du 10 janvier 2017 décrypté
2/ LES MANDATS (VENTE - LOCATION)
  • La reconduction tacite des mandats : durée des mandats encadréeLes nouveautés concernant la formation et l’exécution du contrat
  • La limitation de la clause indemnitaire
  • Les informations contenues dans les mandats et le contrôle de celles-ci
3/ LA VENTE D’UN LOT DE COPROPRIETE
  • Les mentions de la partie privative et de la superficie habitable
  • Le droit d’opposition renforcé (article 20 L 10 juillet 1965)
  • La transmission de la fiche synthétique depuis 2017
  • Les annexes obligatoires à la promesse de vente ou à l'acte authentique
  • Les mentions dans les promesses et les actes de vente de la superficie
4/ LES HONORAIRES DE LOCATION
  • Les honoraires de location et le décret du 1er août 2015
  • La répartition des honoraires entre le bailleur et le locataire
  • La transmission des informations relatives aux locations par les professionnels de l'immobilier aux observatoires locaux des loyers
   

Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 17 octobre 2019 de 09h00 à 18h30 (7 heures)
Intervenants : La coordination pédagogique serait assurée par M. Pascal DESSUET, Directeur délégué « construction et immobilier » Aon France, professeur à l’ICH (CNAM), chargé d’enseignements à l’Université de Paris 12 (UPEC) et à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Droits d'inscription : 800 € (960 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 17 octobre 2019
09h00 Ouverture de la journée par un membre du Bureau  9h15 Le périmètre du contrôle assurance imposé aux notaires dans les actes de vente immobilière : Les obligations imposées au notaire en la matière sont strictement articulées sur le périmètre de l’assurance construction obligatoire en matière de construction tant en termes de travaux que de personnes assujetties. 10h00 L’étendue du contrôle assurance imposé aux notaires dans les actes de vente immobilière : La loi Macron d’août 2015 a largement modifié les règles applicables dont les termes qui posent un certain nombre de problèmes pratiques : Quelles polices ? Quels justificatifs : polices, notes de couverture attestation assurance ? Quel signataire ? Les problématiques liées à la Libre prestation de services (LPS). 10h45 - 11h00 Pause 11h00 L’amplitude du contrôle imposé aux notaires dans les actes de vente immobilière : Par-delà le contrôle imposé par la loi, les notaires sont-ils également garant de l’efficacité des polices souscrites ? Une police dommages ouvrage ou une police constructeur non réalisateur (CNR) peuvent-elles être résiliées après la livraison ? Les problématiques liées au paiement de la prime. La place de l’obligation de conseil en matière d’assurance. 11h45 la responsabilité des notaires dans l’exercice du contrôle assurance imposé aux notaires dans les actes de vente immobilière : Les fluctuations de la jurisprudence en matière de responsabilité des notaires dans l’exercice de leur mission de contrôle assurance. 12h30 - 14h00 Déjeuner libre 14h00 Retour d’expérience d’un notaire 14h45 La rédaction des clauses responsabilité et assurance dans les actes de vente immobilière : La rédaction de la clause assurance de VEFA va bien au-delà de la seule justification des assurances construction obligatoires dont la production est imposée par la loi. Elle suppose de s’intéresser également aux assurances souscrites pour couvrir la réalisation des travaux, mais aussi pour les responsabilités encourues par les promoteurs en dehors de la RC décennale à laquelle il est assujetti pour la réparation des désordres les plus graves. 15h30 La rédaction des clauses responsabilités et assurance dans les conventions de financement notariées, le contrat de crédit-bail : L’architecture d’une clause assurance en matière de crédit-bail : les problématiques spécifiques selon que les polices sont souscrites ou non dans le cadre des contrats groupe du bailleur, quelles polices souscrire ? Sous quelle forme en justifier ? Le sort des indemnités en cas de sinistre total ou partiel ? Le mandat de gérer le sinistre pour le compte du bailleur. 15h45 - 16h00 Pause 16h00 La rédaction des clauses responsabilité et assurance dans les conventions de financement notariées, le crédit hypothécaire : L’architecture d’une cluse assurance en matière de financement, quelles polices souscrire ? Sous quelle forme en justifier ? La délégation des indemnités en cas de sinistre, les sort des indemnités en cas de sinistre total ou partiel ? 16h30 Table ronde : une vision de la problématique à 360° par ceux qui la pratiquent : notaire, assureur, avocat, promoteur immobilier ou marchand de bien 17h30 - 18h30 Cocktail de clôture      
     

Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 21 novembre 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : Maître François BRAUD (cabinet HUGLO-LEPAGE) (Elegia)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 21 novembre 2019
Objectifs :
  • Identifier l'ensemble des droits de préemption afin d'assurer la maîtrise du foncier
  • Garantir la pérennité et la sécurité de son projet d'aménagement
  • Anticiper les recours
  • Etre à jour des dernières évolutions apportées par la loi Alur
Programme : 1. Le régime du droit de priorité depuis la loi ENL
  • objectifs et mise en oeuvre du droit de priorité
  • cessions soumises et cessions exclues
  • exercice du droit de priorité
  • questions liées au prix : accord amiable, désaccord et saisine du juge
  • dernières actualités
2. Le droit de préemption urbain (DPU)
  • zones concernées et opérations pouvant être assujetties
  • procédure à mettre en place
  • la DIA (déclaration d'intention d'aliéner)
  • les voies de recours
  • le cas du DPU renforcé
  • exercice du droit de délaissement
  • indemnisation du propriétaire
  • cas des locataires ou occupants
  • apports de la loi Alur quant aux biens pouvant être préemptés, aux opérations concernées, à la motivation nécessaire de la préemption, à la procédure
3. Le droit de préemption dans les ZAD (zone d'aménagement différé) et pré-ZAD
  • constituer une réserve foncière
  • caractéristiques et territoires soumis
  • mise en oeuvre du droit de préemption
  • lancement de la DIA (déclaration d'intention d'aliéner)
  • droit de délaissement du propriétaire
  • indemnisation du propriétaire, des locataires ou des occupants
  • apports de la loi Alur
  • cas des nouveaux contrats de réalisation d'un projet d'intérêt majeur
4. Le droit de préemption commercial
  • commerces visés
  • zonage du droit de préemption et définition des biens soumis
  • décision de préempter : procédure mise en oeuvre et DIA
  • rétrocession du bien préempté
  • cas de rétrocession d'un bail commercial


Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 28 novembre 2019 de 09h00 à 12h30 (3.5 heures)
Intervenants : Maîtres FRANCES DEHORS, Avocate, enseignante à l'Université de Montpellier et Sylvaine PORCHERON - Avocate, chef de rubrique dans l'AJDI-DALLOZ pour la jurisprudence en droit immobilier et pour les SOCIETES IMMOBILIERES, elles ont co-écrit l’ouvrage "société civile immobilière" pour les Editions Dalloz - collection Delmas Express.
Droits d'inscription : 350 € (420 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 28 novembre 2019
INTRODUCTION Le recours à la SCI permet la détention d’un bien immobilier par plusieurs personnes en vue d’optimiser la gestion de leur patrimoine. Il est nécessaire d’accorder une attention particulière à la création des statuts et à la répartition des rôles et pouvoirs entre associés, ainsi que de savoir tirer parti de la fiscalité applicable pour répondre aux objectifs du projet patrimonial. OBJECTIFS
  • Sécuriser la création de la SCI
  • Identifier les différents projets patrimoniaux auxquels répond la SCI
  • Tirer parti des opportunités de gestion patrimoniale et leviers fiscaux permis par la SCI
PROGRAMME
  1. Quand et pourquoi recourir à une SCI
  2. La création et le fonctionnement de la SCI
  3. La SCI, un outil de gestion patrimoniale
  4. Les difficultés liées à la sortie de la SCI
  5. Le régime fiscal de la SCI
   
 
 
 
 
 
 


Inscription

Détails | Inscription
Date : le mardi 3 décembre 2019 de 09h00 à 17h30 (7 heures)
Intervenants : Marie-Elisabeth MATHIEU, Maître de conférences à l'Université d'Évry Val d'Essonne (INAFON)
Droits d'inscription : 600 € (720 TTC)
Date limite d'inscription : le mardi 3 décembre 2019
PUBLIC CONCERNÉ : Notaires, collaborateurs OBJECTIFS :
  • Appréhender le marché des énergies renouvelables et les montages possibles
  • Appréhender le financement des énergies, les clauses du contrat de crédit, les sûretés efficaces et le sort de l’opération en cas de faillite de l’exploitant.
CONTENU : Exposé préalable : la loi de transition énergétique et ses décrets d'application L'utilisation et l'occupation du sol
  1. Le transfert de propriété ;
  2. La constitution de droits réels : les baux emphytéotique et les baux à construction
  3. Le cumul de baux possibles
B. Le financement des énergies renouvelables
  1. Les modalités du financement
  2. Les sûretés du financement
C. La construction et les autorisations nécessaires
  1. Les autorisations d'urbanisme
  2. Les autres autorisations (installations classées, production d'électricité...)
     

Inscription

Détails | Inscription
Date : 27 septembre, 11 et 18 octobre, 15, 22, 29 novembre 2019
Intervenants : AUCTUS Ann Edmondson
Droits d'inscription : 1200 € (1440 TTC)
Date limite d'inscription : le vendredi 27 septembre 2019
« Une formation interactive vous rendra plus facile l’anticipation et la maîtrise des attentes de vos clients communiquant en anglais » Par une pédagogie interactive, Ann Edmondson, directrice d’AUCTUS vous donnera les bases de la communication avec des anglophones. Cette formation a pour objectif l’acquisition de compétences orales professionnelles. Elle vous proposera une évaluation préalable de votre niveau. LA VENTE IMMOBILIERE [12h]
  • Le rôle du Notaire                                  The Role of the Notaire
  • Le processus de vente                           The Process of the Sale
  • Les Acteurs                                             The Players
  • Les diagnostics                                       The Diagnostics
  • Les règles de co-propriétaire                  Co-ownership Rules
  • Les documents à fournir                         Documents
LES REGIMES MATRIMONIAUX - LA SUCCESSION [12h]
  • Etat Civil                                                 Civil Status
  • Contrat de mariage                                Marriage Contracts
  • Les testaments                                        Wills
  • Usufruit                                                    Life Interest
  • Nu propriété                                            The Reversion
  • 2015 Règlement EU                               2015 EU Regulations
  • La réserve                                              The Reserve


Inscription

Détails | Inscription
Date : le jeudi 14 novembre 2019 de 09h30 à 12h30 (3 heures)
Intervenants : CRIDON
Droits d'inscription : 0 € (0 TTC)
Date limite d'inscription : le jeudi 14 novembre 2019
Plusieurs interventions sur différents thèmes Durée : 10 à 15 mn chacune
  • En droit des successions et des libéralités : Monsieur François SAUVAGE Professeur à l’Université de Paris-Saclay
- Thème n° 1 :               « L’incidence sur la pratique notariale de la déjudiciarisation de la protection des mineurs et majeurs vulnérables amplifiée par la loi n° 2019-222 du 23 mars de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice : - Partage amiable ; - Acceptation de la succession ; - Mariage et convention matrimoniale ; - Pacs ; - Divorce ; - Habilitation familiale »
  • En droit des régimes matrimoniaux : Madame Christiane SARTO-LE MARTRET
- Thème n° 2 :               « Loi n° 2019-222 du 23 mars 2019 : Les nouvelles dispositions relatives au divorce et à la séparation de corps, et la pratique notariale (actualité législative)». - Thème n° 3 :               « Contribution et obligation à la dette en régime de communauté (actualité jurisprudentielle) ».  
  • En droit des sociétés : Monsieur Jean-François LOMBARD
- Thème n° 4 :                      « La mésentente entre associés : administrateur judiciaire, mandat ad hoc, abus de minorité, dissolution judiciaire, opposition d’un associé, révocation du gérant ... ». OU - Thème n° 4bis :           « Modifications législatives récentes intéressant la pratique notariale (Réforme du droit des contrats, loi Pacte, projet de loi de simplification, de clarification et d’actualisation du droit des sociétés, ...) ».
  •  En droit immobilier : Madame Bénédicte NITOT-DORLENCOURT
- Thème n° 5 :                « La vente de l’immeuble en présence d’une assignation en justice ». - Thème n° 6 :                « Le prix dans la vente immobilière : prix symbolique, prix lésionnaire, complément de prix, prix alternatif, prix indexé ... ».
  • En droit public : Monsieur Joseph BON
- Thème n° 7 :                « Les ventes des organismes HLM après la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 (loi « ELAN ») ». - Thème n° 8 :                « Vente du domaine public : déclassement par anticipation et promesse de vente sous condition de déclassement ».

Inscription

Détails | Inscription